Entreprise

Comment rentabiliser un local commercial ?

Un local commercial est indispensable pour bien développer une activité commerciale. Malheureusement, le local devient parfois un frein au développement des affaires. Cela s’explique par le manque de rentabilité. Il est temps de rentabiliser un local commercial. Les astuces ci-dessous vous guideront à cet effet.

Bien choisir le local

Pour rentabiliser un local commercial, vous devez vous assurer d’avoir fait un bon choix commercial. Le local est votre surface de contact avec votre clientèle. Il est donc important que ce local soit bien situé et facile d’accès.

A voir aussi : Comment faire du management de transition ?

Si vous installez votre local dans une rue pas trop visible, très peu de personnes sauront que vous vous trouvez dans ce lieu. Par contre, lorsque vous êtes en bordure de route, vous êtes très visible par tous les passants.

L’autre facteur déterminant est l’espace de votre local. Si le local est grand, le loyer le sera aussi cher. Optimisez l’espace au mieux pour vous éviter de prendre des espaces au-delà de vos besoins. En ce qui concerne le loyer, sachez que la localisation influence aussi sur le prix du loyer.

A lire en complément : Comment savoir si un objectif est SMART ?

Si vous êtes dans une zone commerciale, vous paierez en conséquence. Il est toujours mieux d’être dans un bon emplacement. Cela augmente la clientèle et le chiffre d’affaires.

Bien choisir la durée du bail

Il est important que la durée du bail soit à votre avantage. Un bail avec une durée raisonnable vous permet de quitter le local au cas où l’activité ne prospère pas. La difficulté se situe au niveau de l’incertitude de vendre ou pas.

Vous pouvez donc contracter un bail de courte durée. Même si cela a un coût, cela est parfois mieux. Avec un bail de 36 mois, vous pourriez démarrer tout en ayant la certitude de partir au besoin. Ne vous laissez pas avoir par les loyers intéressants d’un bail à longue durée.

Vous pouvez utiliser aussi le bail « 3-6-9 ». Il s’agit d’un bail conclu pour une durée minimale de 9 ans. Cependant, vous disposez de la possibilité de mettre fin au contrat chaque 3 années. Ainsi après 3, 6 et 9 ans, vous êtes libre de rompre le contrat. Cela n’est pas possible avant.

Prévoyez l’augmentation de loyer

Le loyer n’est pas un montant appelé à demeurer fixe. Dans le cadre de bail commercial, le propriétaire aura un œil sur votre activité et il n’hésitera pas à augmenter le loyer. Vous devez donc préparer toutes ces éventualités.

Pour la signature de votre bail, vous êtes libre de négocier et de vous entendre avec le propriétaire sur le montant. L’augmentation peut intervenir sur initiative gouvernementale, à travers la révision triennale. Selon son vouloir, le propriétaire peut l’appliquer. L’augmentation peut survenir également en application d’une clause échelle mobile.