Finance

C’est quoi le PERP et quelle est son utilité ?

Arrêté depuis le 1er octobre 2020, le PERP représentait un contrat de retraite à long terme. Remplacé aujourd’hui par de nouveaux plans d’épargne, il permet d’économiser durant votre vie active afin de vous faire une rente viagère reversée à la date fixée par le mandat. Cependant, ce plan est souvent méconnu du grand public. Découvrez dans cet article, ce que c’est que le PERP et son utilité.

PERP : de quoi s’agit-il ?

Créé en août 2003, le Plan d’Épargne Retraite Populaire (PERP) est un produit d’épargne à long terme. C’est un mandat d’assurance personnel et facultatif. Il permet au souscripteur d’économiser pendant sa vie active et d’obtenir, lors de la retraite, un revenu supplémentaire. Les rentes ainsi cumulées lui seront versées jusqu’à son décès.

A lire aussi : Comment faire pour une bonne gestion financière ?

Par ailleurs, depuis le 1er octobre 2019, ce service n’est plus proposé. Mais vous avez la possibilité de transférer l’épargne de votre PERP sur un PER. Les PER sont, en effet, les nouveaux Plans d’Épargne Retraite, accessibles depuis le 1er octobre 2019.

Quelle est l’utilité du PERP ?

La période de retraite est le moment où le fonctionnaire à l’âge légal de la retraite. C’est le moment où ce dernier sera privé de ses services et inactif. Ainsi, avec PERP, vous avez la certitude de profiter d’un complément de retraite durant toute votre vie.

A voir aussi : Obtenir une facture Carrefour : démarches simplifiées et conseils pratiques

Par ailleurs, PERP présente d’autres utilités. En effet, avec ce service :

  • Les montant versés au capital sont déductibles, avec limites, des revenus imposables ;
  • Plus la tranche marginale d’imposition est élevée, plus l’économie d’impôt est importante.
  • Il n’y a aucun plafond de dépôt.

Qui peut souscrire un PERP ?

De nos jours, plus personne n’a la possibilité de souscrire un PERP. Cela résulte du fait que le produit n’est plus commercialisable depuis le 1er octobre 2020.

Néanmoins, le PERP était un plan d’épargne accessible à tout le monde. Que vous soyez un salarié, non-salarié, inactif, majeur ou mineur, vous pouvez bénéficier de ce service. C’est, en effet, ce qui le distinguait des autres contrats de retraite réservés essentiellement aux salariés. Mais la plupart de ces plans ne sont plus commercialisables. Ils ont été substitués par les nouveaux contrats de retraites, le PER par exemple.

Comment fonctionne le PERP ?

Le fonctionnement du PERP est simple. En effet, les versements sur le contrat peuvent être périodiques à montant précis, ou libres et sans condition de montant. Les établissements gestionnaires de ce service s’assuraient de :

  • Informer régulièrement les souscripteurs de l’évolution du compte ;
  • Informer toutes les années les souscripteurs des frais éventuellement déduits ;
  • Communiquer aux souscripteurs une estimation de la rente viagère qu’ils devront verser à ces derniers ;
  • Préciser aux souscripteurs les conditions de transfert de leur contrat vers un autre plan d’épargne.

En résumé, il faut dire que le PERP est un plan d’épargne à long terme. Il permet au souscripteur de faire des économies durant sa vie active afin d’avoir à la retraite une rente viagère. Mais ce produit n’est plus commercialisable depuis le 1er octobre 2020 et remplacé par de nouveaux plans d’épargne.

 

Les avantages fiscaux offerts par le PERP

Le PERP est un produit d’épargne intéressant pour les personnes qui souhaitent préparer leur retraite. Effectivement, il offre des avantages fiscaux non négligeables.

En premier lieu, les cotisations versées sur un PERP sont déductibles du revenu imposable du souscripteur dans la limite d’un plafond annuel de 10 % des revenus professionnels nets de frais et charges perçus l’année précédente, avec une limitation à huit fois le plafond annuel de la sécurité sociale. Autrement dit, plus le souscripteur verse sur son PERP, plus il réduit son impôt sur le revenu.

De même, en fin de contrat ou au moment de partir à la retraite, le capital constitué ne sera pas soumis à l’impôt sur le revenu, mais aux prélèvements sociaux au taux en vigueur. Toutefois, si le bénéficiaire opte pour une rente viagère plutôt que pour un capital lorsqu’il partira à la retraite et que les primes ont été déduites du revenu imposable pendant toutes ces années-là, ses pensions seront alors imposables selon sa tranche marginale d’imposition.

Pensez à bien rappeler qu’en contrepartie des avantages fiscaux offerts par ce produit financier, le dispositif reste bloqué jusqu’à la liquidation complète. Donc, toute sortie anticipée avant cet âge implique une perte des exonérations fiscales accordées, ainsi qu’une application d’un barème spécifique incluant majoritairement des pénalités financières et fiscales.

En résumé, le PERP est un produit d’épargne retraite qui permet de bénéficier d’avantages fiscaux intéressants. Les sommes investies sont déductibles du revenu imposable, et les versements effectués sur ce plan permettent de constituer une rente viagère à la retraite sans impôt sur le revenu. Toutefois, pensez à bien comprendre les contraintes liées aux sorties anticipées afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Comment choisir son PERP ? Les critères à prendre en compte

Le choix d’un PERP est une étape importante dans la préparation de sa retraite. Pour choisir le plan qui convient le mieux à ses besoins, vous devez prendre en compte plusieurs critères.

Il faut vérifier les frais liés au produit. Les frais sont composés des frais de gestion et des frais d’entrée. Les premiers correspondent aux coûts engendrés par la gestion du contrat et peuvent varier selon l’établissement financier choisi. Quant aux seconds, ils sont perçus lors de la souscription du plan et peuvent grever significativement les versements initiaux effectués sur ce dernier.

Il faut s’intéresser à la performance passée du PERP envisagé afin de se faire une idée plus concrète du potentiel rendement qu’il peut offrir à long terme pour permettre l’épargne nécessaire.

Vous devez prêter attention aux différentes options proposées par le contrat, telles que les possibilités d’arbitrage ou encore les modalités concernant la sortie en rente viagère.

L’accessibilité au produit doit aussi être prise en compte : certains établissements financiers réservent leur offre PERP uniquement aux clients disposant déjà d’un certain montant minimum placé chez eux tandis que d’autres sont accessibles sans condition particulière. Il peut être judicieux de consulter un professionnel pour obtenir des conseils personnalisés tenant compte de son profil d’investisseur et de ses objectifs.

Le choix d’un PERP doit se faire en fonction des besoins et moyens de chacun. Les critères à prendre en compte sont les frais liés au contrat, la performance passée du produit, les options proposées par l’établissement financier ainsi que l’accessibilité du plan. Il est fortement recommandé de solliciter l’aide d’un conseiller pour bénéficier de conseils personnalisés adaptés à sa situation.

Article similaire